Cultiver du gingembre au Québec

Récolte du gingembre

Depuis quelques années, je cultive du gingembre dans mon potager, à toute petite échelle, mais avec de bons résultats.

Pour les intéressés, je partage ici mon expérience et décris la procédure à suivre. Pourquoi à la mi-février? Parce que la première étape débute dans deux semaines, au début mars.

D’après les résultats que j’ai obtenus, une racine, ou rhizome, de gingembre donne en moyenne le double de nouvelles racines. Et puisque celle de départ est aussi récupérée et demeure comestible, on récolte ainsi trois fois ce qu’on a planté.

Matériel requis

    • Rhizomes de gingembre
    • Pots de 6 po (15 cm) de diamètre (un pot par rhizome) ou un gros pot de 12 à 14 po (30 à 35 cm) pour 2 à 4 rhizomes
    • Terreau d’empotage
    • Seau pour mélanger le terreau
    • Engrais biologique

Début mars – Achat

Achat et séchageAu début mars, acheter de beaux rhizomes de gingembre frais, bien fermes et non abîmés, bio ou qui commencent à germer (les germes sont la preuve qu’ils ne sont pas stériles).

Laisser les rhizomes sécher deux semaines à l’air libre et à l’abri de la lumière directe du soleil. Les retourner chaque jour.

Mi-mars – Mise en pot

Mise en potÀ la mi-mars, verser du terreau dans un seau et ajouter juste assez d’eau pour l’humecter, sans qu’il soit détrempé. Bien mélanger. Remplir le(s) pot(s) à moitié de terreau. Déposer les rhizomes à plat sur la surface et presser doucement pour les enfoncer un peu.

Mise en pot (suite)Ajouter ensuite juste ce qu’il faut de terreau pour les recouvrir au complet.

Placer les pots à un endroit assez chaud, par exemple près d’une plinthe chauffante.

Patienter.

Il faudra attendre quelques semaines avant de voir apparaître les pousses. Entre temps, arroser le terreau quand le dessus devient sec.

Mi-avril – Ça germe, yé!

Première pousse Rhizomes germés

Ça pousseQuand les pousses commencent à poindre, placer le ou les pot(s) devant une fenêtre bien éclairée. Continuer d’arroser lorsque le terreau devient sec.

(Optionnel) Ajouter du terreau au fur et à mesure de la croissance, jusqu’à 1 po (2,5 cm) du bord du pot.
Note: Je ne l’ai jamais fait et j’ai tout de même obtenu de bons résultats.

Mai – Acclimatation

Quand la température extérieure dépasse 17°C à l’ombre, sortir les pots dehors, à l’ombre et à l’abri du vent, pendant quelques heures chaque jour. Les rentrer à l’intérieur chaque soir. Répéter les sorties journalières à l’ombre pendant au moins trois jours.

Après les trois jours ou plus à l’ombre, acclimater ensuite graduellement les plants au soleil: Exposer les plants au soleil du matin ou de fin d’après-midi, d’abord une heure, puis deux, puis trois… Continuer de les préserver du froid et du vent, et de les rentrer à l’intérieur chaque soir.

Juin – Transplantation au potager

Quand la température extérieur des nuits ne descend plus sous les 15°C:

Retourner la terre de la parcelle du potager destinée au gingembre.

Note: Il est important de très bien ameublir la terre profondément pour que les nouveaux rhizomes puissent pousser sans contrainte. Lors de ma première tentative, je ne l’avais pas fait et les racines ne s’étaient pas beaucoup développées.

Creuser des trous un peu plus larges que les rhizomes, puis arroser le fond des trous avec de l’eau additionnée de fertilisant bio.

Arroser généreusement le terreau des plants en pot(s) pour que les racines sortent facilement sans se dénuder de terre. Sortir chacune avec précaution, en empoignant la motte de terreau qui l’entoure.

Enterrer les plants au potager, recouvrir de terre, puis arroser.

Il vaut mieux les soutenir à l’aide d’un tuteur, car les tiges hautes et fragiles pourraient casser au vent.

Durant l’Été – Ça pousse, yé!

Si Mère Nature n’apporte pas assez de pluie: arroser.

Fin septembre – Récolte

Avant que la température la nuit ne baisse sous les 10ºC, déterrer les plants de gingembre.

Laver délicatement les rhizomes à l’eau claire pour enlever la plus grande partie de la terre. Si possible, positionner le jet d’eau sur «douche» ou «pluie fine» pour ne pas abîmer la pelure mince et tendre des nouvelles racines.

Récolte du gingembreLes nouvelles racines sont plus pâles que leurs «parents», c’est-à-dire les rhizomes de départ. Ceux-ci (en dessous sur les photos) ne sont pas perdus et sont toujours comestibles.

Couper les tiges aériennes et les jeter au compost. Laisser sécher les rhizomes à l’intérieur un jour ou deux. S’il reste de la terre, l’enlever avec un chiffon sec ou une brosse à champignon.

Conservation

Ensacher les rhizomes entiers dans des sacs à congélation et les congeler. Le gingembre se conservera ainsi plusieurs mois au congélateur.

Couper ou râper la quantité désirée et remettre rapidement le reste au congélateur. Même pas besoin de peler: la peau des jeunes rhizomes est très tendre et comestible.

Bon jardinage et bonne récolte!

Auteur : Stéphanie Hurtubise

Auteure

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :